Cette page est dédiée à mes amours de chats disparus. Il m'a fallu beaucoup de temps pour la réaliser car cela m'était vraiment très difficile de parler d'eux sans avoir encore beaucoup de peine. Certains disent que les animaux sont des bêtes à chagrin .... Peut-être, mais combien de joies nous apportent-ils pendant tout le temps qu'ils partagent notre vie ?
Je pense sincèrement que cela en vaut vraiment la peine.

Avec le temps, les maux s'apaisent pour laisser place aux jolis souvenirs partagés avec eux.

Je vais donc vous présenter mes premiers chats, ceux qui m'ont permis de débuter mon élevage familial, grâce aussi, bien sûr, à la gentillesse de leurs éleveurs qui n'ont pas hésité à me les confier.


A Léo, Jessy, Maurine, Laurine, Toscane, Mermoz et Pépita qui se sont retrouvés au paradis des chats, nous vous aimons et vous nous manquez terriblement. Un jour on se retrouvera .....





LEO 23 juin 1995 - 24 décembre 2001

Après l'arrivée de Jessy, je suis tombée sous le charme de l'Angora Turc et j'ai décidé d'avoir un petit élevage. J'ai fait la connaissance d'une éleveuse sérieuse et très sympa en Belgique, lors d'une exposition féline où était organisée une spéciale de la race. Quelques mois plus tard Léo arrivait à la maison pour ma plus grande joie. Il était très sociable et câlin, beaucoup plus calme que Jessy mais il était également très sensible.
Je l'ai emmené en exposition où il a eu de bons résultats mais comme il était de couleur, il n'a pas fait beaucoup de podiums, les juges préférant le blanc.

Malheureusement sa grande sensibilité fut à l'origine de son problème de santé. J'ai appris bien trop tard, qu'un chat qui stresse déclare souvent des problèmes de cystites pouvant aller jusqu'au bloquage urinaire chez les mâles. C'est ce qui est arrivé à Léo.

Il était le mâle reproducteur de la maison et malheureusement il marquait son territoire de façon très importante, nous lui avions donc aménagé une chatterie rien que pour lui.
Même si en apparence, il allait bien, je suis convaincue maintenant que ce mode de vie ne lui convenait pas. En novembre 2001, Léo a fait une crise de cystite importante. Je suis tout de suite allée consulter un vétérinaire de garde,, car forcément cela se passait un dimanche !
Il n'y avait pas à ce moment là blocage urinaire, alors il a été traité avec toute une batterie de médicaments sensés le soigner. Mon vétérinaire lui a fait une prise de sang, 2 jours après, pour voir si ses reins fonctionnaient bien et tout était bon.
Le souci a été que sa vessie ne se vidait pas correctement et je devais appuyer doucement pour aider Léo à uriner. C'est le vétérinaire qui m'avait dit de faire cela. J'ai donc été bête et disciplinée, j'appelais mon vétérinaire fréquemment pour lui faire un compte rendu de la situation, mais il n'était pas inquiet pour Léo.
Cela a duré un mois et le matin du 23 décembre 2001, Léo n'allait plus du tout, il avait vomit de façon très inquiétante. J'ai couru chez le vétérinaire et là, catastrophe, l'analyse sanguine était alarmante, grave insuffisance rénale. Il a tout de suite été sondé, mis sous perfusion, il semblait allez mieux en fin de journée, il mangeait un peu ...
Il est resté seul la nuit dans le cabinet du vétérinaire, le lendemain matin Léo nous avait quitté.
Le choc fût énorme, j'étais déchirée par la peine et la colère de ne pas avoir fait ce qu'il fallait pour le sauver. Léo est mort tout seul, ce matin du 24 décembre, sans personne près de lui pour lui apporter un peu de réconfort. Il n'avait que 5 ans 1/2, Ce drame m'a appris une chose : ne jamais s'arrêter à un seul avis médical !!!
Léo n'aurait jamais dû mourir, mais je n'y connaissais rien !
Il m'a fallut 6 mois pour "digérer" son départ prématuré, tout ce temps à ne pas pouvoir aller dans la chatterie qui était son espace de vie.
Je me suis jurée que jamais plus aucun mâle marquant son territoire ne serait isolé, la castration serait LA SOLUTION pour le libérer !

MAURINE 12 avril 1996 - 6 février 2007

Je vous présente maintenant Maurine qui venait aussi de chez mon amie en Belgique. Elle a intégré la maison à l'âge de 2 ans. Elle était blanche aux yeux bleus et non sourde !

Quand Maurine est arrivée, elle était très craintive. Le changement de foyer l'avait stressée énormément. Je l'ai donc installée dans ma chambre pour qu'elle soit au calme, loin des enfants qu'elle ne connaissait pas. Il lui a fallu 6 mois pour s'habituer à sa nouvelle vie, elle se cachait dès qu'elle nous voyait et puis un jour elle a décidé qu'elle était chez elle. Elle est devenue ainsi maîtresse des lieux. Elle n'était pas très câline, c'était elle qui décidait du moment ou non avions le droit de la caresser et encore pas trop longtemps.
Elle dirigeait tout le monde, humains comme ses congénères. Elle avait la patte leste, si quelque chose ne lui plaisait pas, elle savait nous le faire comprendre en nous donnant une claque.
Cela ne me plaisait pas alors je me fâchais, elle partait vite en courant en me regardant d'un oeil désaprobateur !!!

Maurine était une spécialiste de l'ouverture des portes. Elle était très agile et ne les abimait pas !

Tout comme Léo, Maurine est partie prématurément suite à un accident.
Le 1er janvier 2007, elle a mangé des petits bouts de plantes contenues dans une composition florale qui m'avait été offerte pour Noël. Je savais que les plantes étaient dangereuses pour les chats, alors je l'avais mise dans la véranda qui n'était pas ouverte à cette saison car non chauffée. Et puis mon mari y est allé pour chercher un plat, Maurine s'est faufilée sans que personne ne la voit. Elle est immédiatement montée sur la table pour grignoter les plantes. Quand je l'ai aperçue, il était trop tard, elle en avait mangé. Je l'ai rentrée, peu de temps après elle a vomi des petits bouts de la plante, j'étais rassurée.
Puis 2 jours après, elle a commencé à aller mal, je l'ai emmenée chez le vétérinaire qui a fait des recherches sur les plantes ingérées, rien n'indiquait qu'elles étaient mortelles. En parallèle, des traitements allopathiques j'ai utilisé l'homéopathie pour essayer de l'aider à se désintoxiquer mais au bout d'un mois de lutte, il a fallu se résigner, Maurine était perdue. Elle souffrait probablement. Elle était devenue faible et ne mangeait plus seule.
Ce fut encore une fois un drame à la maison. Sa forte personnalité nous avait beaucoup marqués et elle nous manquait terriblement.

JESSY 21 mars 1994 - 9 octobre 2010

Jessy, ma première Angora Turc tant attendue, mon coup de coeur !
Une jolie minette blanche aux yeux bleus, malheureusement sourde.

Son handicap ne l'a pas empêchée d'être d'une intelligence remarquable. C'était la seule chatte à être à l'affût de tout et qui repérait la moindre faille sur les ouvertures dites "sécurisées" qui étaient censées empêcher les chats d'aller vers l'extérieur. Elle avait donc le rôle de "testeuse" avant que l'espace soit validé comme conforme à la sécurité des chats :-)

Elle était très vive (un peu casse cou) et câline mais côté bêtises, mes enfants se souviendront d'elle .... elle avait pris leurs poupées en grippe, dès qu'elle le pouvait elle leur grignotait les mains et les pieds ! Les barbies ont beaucoup souffert, mais il reste quand même quelques rescapées :-)

Jessy a vécu tout à fait normalement, sa surdité a été compensée par ses autres sens, ce qui nous a fait oublier qu'elle ne nous entendait pas. Elle était très réactive aux vibrations et mouvements d'air.

Ses 3 dernières années de vie, elle était soignée pour une insuffisance rénale et de l'hyper-tension, maladies fréquentes chez les chats âgés. L'insuffisance rénale l'a emportée le 9 octobre 2010, à l'âge de 16 ans 1/2.

LAURINE 20 juin 1995 - 17 novembre 2010

Laurine est née dans le même élevage que Léo. Elle était d'une autre portée.
Quand je suis allée visiter Léo alors qu'il avait 2 mois, Laurine était à ses côtés, toute triste car elle venait de perdre un frère de portée qu'elle aimait beaucoup. Elle m'a beaucoup touchée ce jour là, et même si elle n'était pas une chatte d'expo car son profil n'était pas bien droit, elle avait un regard tellement attendrissant que j'ai littéralement craqué. De retour à la maison, j'ai téléphoné à son éleveuse pour lui dire que je lui prendrai Léo et Laurine.

Léo et Laurine sont arrivés en octobre, tout était prêt pour les recevoir, nous leur avions même construit 2 arbres à chats pour qu'ils puissent se percher car les Angoras Turcs aiment la hauteur.

Laurine était une petite chatte très timide mais très douce et câline. Jamais elle n'a donné un coup de patte, même avec les enfants qui jouaient avec elle. Elle avait une démarche très aérienne, on avait l'impression qu'elle marchait sur la pointe de ses pattes ! Sa fourrure était sompteuse, fine et légère, jamais un noeud !
A l'âge de 5 ans, elle a pris de l'assurance, fini la timidité et chaque fois que des visiteurs arrivaient, elle était la première à les accueillir et cela jusqu'au bout !
Elle a fait des chatons magnifiques, ses portées étaient très homogènes. Mermoz est le seul chaton que j'ai gardé. C'était une mère exemplaire, très protectrice avec ses bébés.

Laurine est partie à 15 ans 1/2, elle souffrait d'hyperthyroïdie et avait un souffle au coeur depuis 2 ans. Elle s'est affaiblie au fil des mois qui passaient, jusqu'au jour où elle se cachait. Il a fallu prendre la décision de la libérer.
Même si elle a bien vécu pendant toutes ces années, la douleur de la voir partir était immense. Elle était si douce ......

TOSCANE 23 septembre 2002- 19 juillet 2012

 

Voici ma belle Toscane, fille de Mermoz. Elle ressemblait beaucoup à son papa. Sa maman Fascination avait fait une magnifique portée de 6 chatons, tous plus beaux les uns que les autres. Toscane avait hérité du caractère de sa grand-mère Laurine, très douce et câline. Elle était aussi très bavarde.

Elle a fait une très belle carrière en exposition. A sa première sortie au pavillon Baltard à Nogent sur Marne(94), elle a fait un best of best, meilleur chat de l'exposition, elle n'avait que 4 mois !
J'étais tellement fière d'elle :-)

Côté maternité, elle était une très bonne maman, très attentionnée avec ses chatons. La douceur de son caractère est ressortie sur tous ses bébés.

En juillet 2011, Toscane a été opérée d'une grosseur située entre les 2 omoplates.
Ce n'était pas bon signe car c'est l'emplacement des fibrosarcomes.


4 mois plus tard, une boule revenait au même endroit, elle a donc été opérée une deuxième fois. Puis de nouveau en janvier 2012 la boule revenait, cette fois-ci l'intervention a été beaucoup plus invasive. Le vétérinaire a essayé de retirer le plus de tissu possible pour éviter une récidive, mais ce fut peine perdue, 3 semaines plus tard le fibrosarcome revenait de plus belle. J'ai donc pris la décision de laisser Toscane tranquille, il était inutile de s'acharner et de la faire souffrir.
6 mois plus tard, elle s'isolait du reste de la famille, ce qui était signe de souffrance. Je l'ai donc emmenée chez le vétérinaire pour la laisser partir en paix. Elle a rejoint ses grands-parents, Léo et Laurine sans avoir eu le temps de fêter ses 10 ans. Elle nous manque terriblement.

MERMOZ 19 juillet 1996- 22 janvier 2013


Mermoz est issu de la première portée de Laurine et Léo, née à la maison. Je n'avais pas prévu de garder un chaton mais comme j'étais débutante, vendre mes bébés était vraiment difficile. J'ai participé à des expositions félines, pensant que cela me faciliterait la tâche, mais non, bien au contraire !

Les chatons avaient beaucoup de succès auprès des juges, Mermoz et sa soeur Mary étaient nominés systématiquement pour les best in show. Les juges me disaient qu'il fallait que je garde Mermoz pour la reproduction.
A 5 mois, comme il était encore là, tout comme ses soeurs d'ailleurs, j'ai décidé de le garder. Mary et Mélodie ont trouvé leur famille peu de temps après.
Pendant 2 ans, Mermoz a fait beaucoup d'expositions et a remporté un nombre de prix incroyable. C'est grâce à lui que mon élevage s'est fait connaître, j'étais très fière de mon chat :-)

Il a fait très peu de chatons dans sa carrière de reproducteur. Il a été castré à 7 ans car il ne marquait pas son territoire. Quand il a commencé à avoir une cystique liée à ses homones qui le travaillaient de trop, il a été immédiatement castré. Ensuite il a vécu sans le moindre soucis.
Mermoz était un chat très câlin qui nous faisait tout le temps des bisous, d'où son surnom "bisou". Tout comme sa maman Laurine, il accueillait les visiteurs qui venaient nous rendre visite. Il était très sociable avec tout le monde, y compris les autres chats de la maison. "Bisou" a rejoint ses parents et sa fille Toscane au paradis des chats alors qu'il avait 16 ans 1/2. Il a eut un fibrosarcome, tout comme Toscane.

 

PEPITA 19 avril 1999- 17 octobre 2015

Pépita est la fille de Mermoz et Maurine. C'était un mariage risqué car ses deux parents étaient blancs, donc possibilité d'avoir des chatons sourds dans la portée. J'ai été pourtant conseillée de tenter ce mariage car les deux parents étaient jolis et complémentaires ....
J'ai pris ce risque et 4 chatons sont nés, 3 femelles et 1 mâle, tous blancs.
Le mâle avait les yeux bleus et malheureusement il était sourd, les filles quant à elles entendaient parfaitement bien. J'ai gardé Pépita pour ses yeux impairs. Elle était magnifique !!!

Je l'ai emmené également en exposition et elle a beaucoup plu aux juges, et a remporté pas mal de coupes et cocardes ! Elle était moins stressée que son papa, ce qui m'a rendu la tâche plus facile.

Côté caractère elle était très dominante avec les autres chats elle avait hérité de la personnalité de Maurine, mais elle a toujours respecté sa mère, je dirais même qu'elle était soumise vis à vis de sa maman.

Avec ses chatons elle se comportait bien au début, puis les bébés grandissant, elle en avait marre et ne voulait plus en entendre parler. Pas sympa la minette. A sa dernière portée, elle les a quand même accepté pendant les 3 mois.

Une fois stérilisée, je l'ai descendu avec les retraités, c'est à dire sa famille : papa, maman et grand-mère Laurine. Et à ma grande surprise tout s'est parfaitement bien passé, elle a gardé sa place de fille et petite fille, elle a respecté tout le monde :-)

Un peu plus tard, Toscane est venue rejoindre le groupe mais Maurine venait de nous quitter. Pépita a un peu râlé mais cela n'a pas duré.
Ma Pépita a vu partir toute sa famille proche, j'ai bien vu que cela l'avait beaucoup affectée, elle se rapprochait de plus en plus de moi, alors qu'elle n'était pas particulièrement câline.
J'ai gardé Edwin pour apporter un peu de jeunesse et dynamisme et cela a beaucoup plu à Pépita, je l'ai surprise bien des fois en train de jouer avec lui, à courrir après ses souris ..... elle retombait en enfance !
Quand Mermoz est parti, elle est devenue un vrai pot de colle, elle me suivait absolument partout, se posait sur mes genoux dès que je m'asseyais.

Tout comme sa grand-mère Pépita souffrait d'hyperthyroïdie et était en début d'insuffisance rénale. Mais c'est une tumeur intestinale qui l'a emportée, en 6 mois elle a perdu 700 grs, ce qui est énorme pour une petite puce qui n'a jamais dépassé 2kg800.
J'ai pris la cruelle décision d'abréger ses souffrances, elle ne mangeait quasiment plus. C'est tellement difficile de prendre une telle décision, même si c'était pour son bien. Avec le départ de Pépita qui était le dernier pilier des membres fondateurs de la chatterie, j'ai l'impression que tout s'effondre.
RIP ma puce, va retrouver tes parents et grand-parents, ils t'attendent :'(

 



Copyright © 2001-2015 La Plume d'Argent